Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte
Consultation du public

Donnez votre avis sur le projet de Plan de Gestion des Risques Inondation (PGRI)

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 17 décembre 2014 (modifié le 19 décembre 2014)

Les objectifs du PGRI du bassin Réunion

Dernière étape de la déclinaison de la directive européenne inondation, le plan de gestion des risques d’inondation (PGRI) définit, pour la période 2016-2021, les grandes orientations qui permettent de réduire les conséquences négatives des risques d’inondation sur l’ensemble de La Réunion, et en particulier sur les territoires à risque important d’inondation (TRI).

En encadrant et optimisant les outils actuels existants (plans de prévention et programmes d’actions de prévention contre les inondations), le plan de gestion traite de tous les aspects de la gestion des risques d’inondations : information préventive, connaissance, surveillance, prévision, prévention, réduction de la vulnérabilité, protection, organisation du territoire, gestion de crise et retour d’expérience. Il formalise la politique de gestion des inondations à l’échelle du département et en particulier pour les territoires à risque important (TRI).

Sur la base d’un diagnostic du territoire, le PGRI donne un cap (5 objectifs), des thématiques (21 principes) et les moyens (70 dispositions pour les atteindre) de cette politique.

Les 5 objectifs sont :

  • Mieux comprendre le risque La bonne connaissance de ces phénomènes et de leur dynamique, ainsi que la cartographie des zones inondables, constituent un préalable pour mettre en œuvre des stratégies de gestion adaptées sur les territoires.
  • Se préparer et mieux gérer la crise Dès lors que les inondations sont inévitables, la capacité des territoires à s’organiser pour gérer les crises et rebondir après un événement concoure à réduire les impacts négatifs de cet événement naturel.
  • Réduire la vulnérabilité actuelle et augmenter la résilience des territoires L’urbanisation dans les zones inondables s’est fortement développée et il y a actuellement 1 réunionnais sur 4 qui habite en zone inondable. Compte tenu de ces enjeux, il est nécessaire de réduire les dommages potentiels aux personnes et aux biens implantés en zone inondable.
  • Concilier les aménagements futurs et les aléas La Réunion comptera en 2030 près de 170 000 habitants supplémentaires. Compte tenu de l’exiguïté du territoire aménageable, l’enjeu majeur est de réussir à positionner ces populations et les activités connexes en prenant en compte le mieux et le plus en amont possible les aléas (et les changements climatiques) de façon à ne pas aggraver, voire réduire la vulnérabilité.
  • Réunionnais, tous acteurs de la gestion du risque inondation La gestion du risque inondation à La Réunion a et reste essentiellement prise en charge par les pouvoirs publics, sans implication suffisante de la population.
    La méconnaissance du risque auquel les habitants peuvent être exposés les amène à être moins vigilants face à ce risque, voire à se sentir moins concernés. Or il existe de nombreuses actions que l’on peut mettre en œuvre de façon individuelle (éviter de se mettre en danger, adopter les comportements adéquats en cas d’alerte…).
    Aussi l’enjeu est de positionner le citoyen en tant qu’acteur de la prévention du risque plutôt que de le limiter à subir l’aléa inondation.

Le projet de plan et ses annexes sont disponibles ci-dessous, du 19 décembre 2014 au 18 juin 2015 inclus.

Documents mis à disposition du public :

Le public est invité à répondre au questionnaire et à formuler ses observations sur le projet de plan de gestion des risques d’inondation (PGRI) en cliquant sur le bouton ci-dessous :

Bouton d'accès au formulaire en ligne  (nouvelle fenetre)