Envoyer à un ami  Imprimer la page (ouverture nouvelle fenêtre)  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte
Aménagement, Urbanisme, Littoral
 

La définition du "Quartier Durable Réunionnais"

Le quartier durable à la Réunion est adapté à l’environnement insulaire et tropical d’un territoire en plein développement économique, social et culturel. Il résiste aux cyclones, il utilise le soleil, les pluies abondantes et les ressources naturelles en général pour trouver les solutions locales de son fonctionnement et diminuer d’autant la dépendance de l’île aux importations. En extension neuve comme en recomposition de quartiers dégradés, il est accessible pour tous les réunionnais, qu’ils y habitent ou le pratiquent.

Le Quartier Durable à la Réunion :

Contribue à la cohérence territoriale et à la fabrication de la ville
Il constitue une partie de l’ensemble urbain réunionnais et en cela, il génère ou participe à l’évolution d’un système urbain original. La pertinence de sa réponse doit donc être examinée à différentes échelles : le grand territoire, la commune, le bourg. Il doit s’intégrer à la ville, en renouvellement ou en continuité immédiate, et en même temps porter une identité de quartier.
« Un quartier durable s’inscrit dans une dynamique globale, dans un territoire beaucoup plus grand : communal, intercommunal, régional … Le quartier doit s’inscrire dans une logique et une cohérence globale ».
« L’écoquartier ne concerne pas seulement ceux qui vont y habiter. L’écoquartier concerne la communauté dans laquelle il est créé ».
« Un quartier durable ne peut pas vivre en autarcie ».
Est économe et respectueux de l’environnement
Il répond aux besoins humains à l’échelle de l’île tout en respectant son immense richesse naturelle en agissant sur : la densité d’occupation, la maîtrise des consommations, la maîtrise des rejets, le respect de la biodiversité.
« La question de la gestion des pénuries nous amène à avoir une position qui consiste à essayer d’apporter des réponses à une utilisation plus économe de nos énergies, de l’espace, de nos façons de consommer ».
Valorise les ressources du Territoire pour soutenir le développement
En s’appuyant sur l’attachement des réunionnais à leur île et à leur culture, il agit de manière coordonnée avec les politiques de développement du territoire sur le développement économique jusqu’à susciter de nouvelles filières à l’échelle de l’île, la création d’emplois et l’appui à l’insertion professionnelle, l’utilisation des ressources naturelles renouvelables, la valorisation de la richesse culturelle, le développement de l’offre touristique et de loisirs en lien avec nature et culture.
« Lorsqu’on parle de développement durable, le développement économique et le progrès social doivent être pris en compte ».
« Le quartier durable peut être un des moyens de résorption du chômage ».
« Les quartiers durables vont entraîner l’utilisation de nouvelles énergies, on pourra alors créer des emplois dans ce domaine ».
« L’aspect culturel et identitaire serait alors déterminant. Il définirait un cadre, une esthétique de valeurs qui justifient la volonté de prendre en main un avenir durable ».
Veille sur ses habitants et ses visiteurs
Sans distinction sociale ou géographique, afin de leur offrir une meilleure qualité de vie, il agit sur une maîtrise exemplaire et prospective des risques naturels et sanitaires, la prévention des nuisances, la qualité de l’offre de déplacements, en particulier doux et collectifs, une offre urbaine de proximité, la qualité de l’architecture et des espaces publics
« L’objectif est de bien vivre où on est, d’avoir les fonctions essentielles, mais c’est aussi d’accéder à la possibilité de se déplacer ».
« Il ne faut pas que le Développement Durable soit réservé à quelques quartiers ou à quelques catégories sociales… Il faut que ce soit une réflexion à l’échelle de l’île et pour tout le monde sans aucune discrimination ».
« Une mixité sociale, qui est uniquement la représentation de la société telle qu’elle est aujourd’hui »
Accompagne les évolutions dans le temps
Le quartier durable doit se positionner à différentes échelles de temps pour esquisser une vision à long terme de ses propres évolutions. A partir de cette anticipation, il agit sur la conception foncière, urbaine et architecturale afin de faciliter un développement harmonieux. Il propose un cadre qui facilite les initiatives individuelles tout en garantissant leur accompagnement par les institutions.
« Le quartier durable à la Réunion est le quartier des possibilités et des ouvertures ».
« on ne sait pas de quoi demain sera fait ».
« Un quartier durable est un quartier qui est capable de s’adapter aux évolutions du contexte général, du contexte démographique. C’est un quartier qui porte en lui les ressorts pour pouvoir continuer à répondre aux besoins de la population qui l’habite et qui est susceptible d’évoluer dans le temps… ».
Mobilise une gouvernance refondée
Pour parvenir à réaliser le juste équilibre entre les orientations qui précèdent, il porte une attention particulière au pilotage du projet qui doit être porté par les élus territoriaux, favoriser la concertation locale, identifier et réunir en amont les partenaires concernés par les enjeux économiques, sociaux et environnementaux.
« la participation et la concertation de la population est quelque chose de très important… Ce sont ceux-là qui vont se les approprier ou les détruire ».
Le Forum "Quels Quartiers Durables à la Réunion" qui s’est déroulé le 29 et 30 Octobre 2009 a permis l’émergence de cette conception réunionnaise commune des Quartiers Durables. Celle-ci est détaillée dans le cahier n°1 du référentiel, Définition et évaluation du Quartier Durable à la Réunion.