Envoyer à un ami  Imprimer la page (ouverture nouvelle fenêtre)  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte
Aménagement, Urbanisme, Littoral
 

Les enjeux exprimés

Parce que c’est la garantie de quartiers mieux réussis :

  • Pour répondre aux besoins de la commune (en termes de logements, équipements, emplois, déplacements…) ;
  • Pour apporter une plus-value en offrant un meilleur cadre de vie ;
  • Car il en va de la responsabilité de la collectivité. La ville est l’expression de la politique locale. Un bon projet ne peut se faire sans une réelle volonté politique. Un quartier durable a toutes les chances d’être un quartier réussi.

Parce que cela répond aux attentes contemporaines :

  • A la demande sociale : en matière de développement durable, de cadre de vie, de nature en ville, de logement, de services, de paix sociale…
  • A la demande politique : le Grenelle de l’environnement préconise la réduction de l’empreinte écologique, le maintien de la biodiversité… Nous sommes dans la nécessité de faire évoluer notre façon de penser, que nous soyons élus, professionnels de l’aménagement ou habitants.
    « Nous pensons que notre façon d’élaborer le quartier et de le concevoir a aussi pour vocation à faire évoluer les modes de vie »

Parce que la Réunion en a besoin :

Il s’agit de composer avec les spécificités locales afin de proposer une nouvelle façon de concevoir la ville réunionnaise.

  • Un espace insulaire limité : le quartier durable économise le foncier et cherche à maîtriser l’étalement urbain ;
  • Une saturation du réseau routier : Sans mésestimer la valeur sociale de l’automobile, le quartier durable cherche à maîtriser le trafic motorisé individuel ;


  • Une croissance démographique soutenue : le quartier durable répond aux nouveaux besoins ;
  • Un chômage important : le quartier durable valorise cette ressource humaine grâce au développement d’un « marché durable » (nouveaux emplois issus des énergies nouvelles exploitées dans ces quartiers, des nouveaux commerces et équipements de proximité, de l’entretien des espaces verts, des transports en commun…) ;
  • Une prédominance de la nature : nécessité de la préserver, de la valoriser mais aussi de s’en protéger ;

  • Un « vivre ensemble » d’une grande richesse : le quartier durable préserve les équilibres sociaux en valorisant la mixité sociale, ethnique, générationnelle ;

    « Une mixité sociale qui est la représentation de la société telle qu’elle est aujourd’hui ».

  • Une évolutivité à prendre en compte : le quartier durable répond aux besoins du présent mais dans une vision de long terme anticipant sur l’évolution des besoins ;

    « Le quartier durable à la Réunion est le quartier des possibilités, des ouvertures ». C. Morel

  • Un développement de nouvelles filières économiques : le quartier durable mobilise les milieux professionnels locaux prêts à s’engager

    « A la Réunion, il y a la nécessité de faire tendre vers un idéal, et c’est une volonté politique : tendre vers cet idéal de façon à réduire les problèmes et à répondre le plus possible aux défis futurs dans différents domaines ».