Envoyer à un ami  Imprimer la page (ouverture nouvelle fenêtre)  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte
Données de la DEAL
 

Observatoire des loyers privés

Présentation de l’observatoire des loyers privés à La Réunion


Afin d’améliorer l’information du public, de disposer d’une connaissance du marché locatif précise, complète et homogène sur l’ensemble du territoire national, le ministère en charge du logement a décidé de créer en 2013 un réseau d’observatoires des loyers permettant de suivre les évolutions du marché du logement à une échelle territoriale fine et sur la totalité du territoire français.
Les collectivités compétentes en matière de politiques de l’habitat et les acteurs de l’immobilier se sont saisis de cet outil, au travers de conventions partenariales et peuvent ainsi disposer d’une meilleure connaissance du marché locatif privé et de son évolution en fonction de leurs besoins.
L’expérimentation a été initialement menée sur l’agglomération de Saint-Denis (communes de Saint-Denis et de Sainte-Marie) territoire cible retenu en 2013 et 2014. Depuis, d’autres collectivités ont souhaité que l’Observatoire s’étende à leurs communes, à l’image du Territoire de la Côte Ouest (TCO) en 2015, et de la Communauté Intercommunale des Villes Solidaires du Sud (CIViS) en 2016. La Commune de Sainte-Suzanne a également intégré le périmètre d’observation, et forme désormais une zone avec les deux autres communes de la CINOR. Ainsi, le périmètre de l’expérimentation concerne en 2016, trois des cinq EPCI de La Réunion : CINOR, TCO (sur lequel deux zones sont étudiées) et la CIVIS. Afin de répondre à ses objectifs initiaux, le périmètre de l’Observatoire couvrira l’ensemble de l’Île dès 2017.
Conformément aux décisions prises par les partenaires historiques, il revient à l’ADIL et à l’AGORAH d’assurer collégialement la gouvernance de l’Observatoire des loyers, afin de participer plus activement à la définition de la politique de l’habitat. Ces deux organismes assurent également la collecte et le contrôle des données sur un échantillon du parc locatif privé, grâce à des enquêtes réalisées auprès des ménages (logements en gestion directe) et à des données issues des agences immobilières (logements en gestion déléguée). L’observatoire de la Réunion est aidé pour le traitement statistique par une équipe nationale pilotée par l’Agence Nationale d’Information sur le Logement (ANIL) et la méthodologie d’observation, de collecte et de traitement, a été validée par un comité scientifique.
Le champ d’observation est celui des logements du parc locatif privé, y compris ceux étant en location depuis moins d’un an. En d’autres termes, la collecte porte sur les loyers du stock de logements locatifs à une date donnée.
Un site internet national présente les résultats de l’ensemble des observatoires de France : https://www.observatoires-des-loyers.org/

 
 
Observatoire des loyers privés à La Réunion - Données 2016
Les résultats de l’observatoire des loyers privés pour l’année 2016 de la Réunion viennent de paraître. Pour 2016 c’est l’ensemble des territoires de la CINOR, du TCO et de la CIVIS qui a été étudié.
 
Observatoire des loyers privés : publications des données relatives à l’agglomération de Saint-Denis
La DEAL, avec l’appui de l’AGORAH et de l’ADIL, vient de publier les premières données 2014 de l’observatoire des loyers à La Réunion. Aujourd’hui, limitées à l’agglomération de Saint-Denis. Celles-ci ont vocation à s’étendre à d’autres territoires et à englober à terme l’ensemble du département.