DEAL Réunion

L’essentiel du bilan énergétique 2012 de La Réunion

publié le 7 novembre 2013

L’Agence Régionale Énergie Réunion (ARER) en collaboration avec l’Observatoire de l’Énergie de La Réunion vient de publier le bilan énergétique 2012 pour La Réunion.

Ce qu’il faut savoir :

Les ressources :

En 2012, la ressource d’énergie primaire de la Réunion s’élève à 1 408,7 ktep.

La Réunion a importé 1 228,4 ktep de ressources fossiles (produits pétroliers, gaz butane et charbon).

Les destinations finales des combustibles importés sont le secteur des transports, de l’énergie (production électrique), l’agriculture et l’industrie.

Les ressources de production locales représentent 180,3 ktep (bagasse, hydraulique, solaire thermique, huiles usagées, éolien, photovoltaïque, biogaz).

La répartition de la consommation d’énergie primaire est la suivante :

  • ressources fossiles : 87 % (dépendance énergétique)
  • ressources locales valorisées : 13 %

La consommation d’énergie primaire par habitant à La Réunion est de 1,7 tep. Elle est de 4,2 tep/hab en métropole.

La production électrique livrée sur le réseau est de 2 811,1 GWh soit 241,8 ktep. Elle provient pour 65,4 % des énergies primaires fossiles (pétrole, charbon) et pour 34,6 % des énergies renouvelables. La part des énergies renouvelables dans le mix énergétique de La Réunion a augmenté de + 4,3 % par rapport à 2011.

La part de chaque énergie renouvelable dans le mix est la suivante :

  • bagasse : 9,5 %
  • hydraulique : 17,3 %
  • Photovoltaïque, éolien, biogaz : 7,8%

A titre de comparaison, la production électrique en métropole est de 541 TWh, soit :

  • énergie nucléaire :74,8 %
  • l’énergie thermique à combustible fossile (charbon, fioul, gaz) : 8,8 %
  • l’hydraulique : 11,8 %
  • l’éolien : 2,8 %
  • le photovoltaïque : 0,7 %
  • autres sources ENR : 1,1 %

soit une part de 16, 4% d’énergies renouvelables.

La consommation d’énergie finale s’élève à 958,6 Ktep à La Réunion et à 155,57 Mtep en métropole.

Les énergies renouvelables :

La bagasse, résidu ligneux de la canne à sucre est utilisée par les 2 centrales thermiques du Gol dans le sud, avec 110 MW et de Bois Rouge dans le Nord, avec 100 MW pour la production d’électricité.

6 installations hydroélectriques produisant 134Mwh sont en service sur l’île :

  • Bras des lianes : 2 MW
  • Takamaka 1 : 17 MW
  • Takamaka 2 : 26 MW
  • Rivière de l’Est : 80 MW
  • Langevin : 4 MW
  • Bras de la Plaine : 5 MW

Les fermes éoliennes de Sainte-Suzanne et celle de Sainte-Rose produisent 16,5 MW.

Les centrales biogaz de Pierrefonds, de Sainte-Suzanne produisent 2,9 MW.

Les installations photovoltaïques produisent 152 MW. La puissance photovoltaïque installée à La Réunion la situe au 4ème rang mondial.

Fin 2012, La Réunion comptait 34 550 m² de capteurs solaires, correspondant à une production thermique de 20,7 GWh, la situant en deuxième position de l’Union européenne derrière Chypre.

Les émissions de gaz à effet de serre :

Les émissions de GES de la production d’électricité, des modes de transports (aérien et maritime inclus), et les émissions de GES pour le secteur agricole et industriel représentent 4,9 T de CO² par réunionnais par an. En France, elles représentent 5,52 Tde CO² par habitant.

Pour en savoir plus :

Consultez le site de l’ARER : http://www.arer.org