Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner article  desabonner article
Energie, Air et Climat

Transports et déplacements

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 10 décembre 2021

  18. Quels projets permettront de s’assurer du respect des objectifs de report modal sur les transports collectifs, de baisse de consommation et d’émissions de gaz à effet de serre dans les transports et déplacements ?

Les projets identifiés au sein de la PPE qui permettront un report modal sur les transports collectifs sont les suivants :

  • L’amélioration des conditions de circulation des transports en commun, notamment par le développement des infrastructures de TCSP (transport en commun en site propre), dont les téléphériques et le RRTG (Réseau Régional de Transport Guidé) : future colonne vertébrale des transports en commun, utilisant le rail ;
  • La mise en place d’infrastructures et de conditions favorisant l’intermodalité (création de pôle d’échanges multimodaux et parking-relais) :
    • Articulation avec le transport par câble urbain ;
    • Les entreprises de 50 salariés doivent désormais élaborer un plan de mobilité ;
  • Repenser le stationnement en centre-ville en favorisant les modes doux (ex : création d’abris vélo sécurisés) ;
  • La mise en place d’outils favorisant l’information voyageur et l’interopérabilité entre les différents systèmes de billettique.

Les projets identifiés au sein de la PPE permettant une baisse de consommation dans les transports et déplacements sont :

  • Le développement des modes actifs, type vélo :
    • Plan Régional Vélo (PRV) ;
    • Voie Vélo Régionale (VVR) ;
  • le covoiturage :
    • Aménagements en faveur du covoiturage ;
    • Systèmes de mise en relation de covoitureurs potentiels ;
    • Actions de communication en faveur du développement de la pratique du covoiturage ;
  • Le développement de 1100 points de recharge publics en 2023 et 3400 en 2028, pour accompagner l’évolution du parc de véhicules électriques estimée à 10 600 véhicules électriques en 2023 et 33 700 en 2028.

Par ailleurs, la loi d’orientation des mobilités de décembre 2019 engage la transition vers une mobilité plus propre, en cohérence avec l’objectif de neutralité carbone en 2050, avec notamment l’interdiction de la vente de voitures utilisant des énergies fossiles carbonées d’ici 2040.

  19. Pourquoi la PPE n’intègre pas le transport maritime et le transport aérien ?

Les transports maritimes et aériens ne font pas partie du périmètre d’action de la PPE. Ainsi, la PPE ne fixe pas d’objectif sur ces volets, la PPE n’ayant pas de levier d’action sur les consommations de carburants liées aux flux de voyageurs et de marchandises entrant et sortant du territoire.

Cependant, les émissions de gaz à effet de serre dues à l’importation des produits énergétiques sont traitées dans la réponse à la recommandation n°7 de l’Autorité environnementale.