Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner article  desabonner article
Energie, Air et Climat

Vers l’autonomie énergétique

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 10 décembre 2021

  7. Comment la PPE s’inscrit-elle dans l’objectif d’autonomie énergétique de La Réunion fixée dans la loi à l’horizon 2030 ?

La perspective de l’autonomie énergétique de La Réunion reste la cible et la PPE est un des outils pour l’atteindre. Le projet de PPE est à la fois ambitieux et réaliste : il n’a écarté aucun scénario crédible ouvrant la perspective d’une autonomie énergétique complète de La Réunion en 2030, telle que prévue par la loi. À l’échelle de la PPE, toutes les opportunités concrètes et opérationnelles pour le territoire, permettant de progresser sur la trajectoire de l’autonomie énergétique et de s’extraire de la consommation d’énergie fossile ont été saisies.

Cette révision de la PPE met l’accent notamment sur les enjeux de réduction de la dépendance du territoire aux énergies fossiles importées et la décarbonation de la production électrique.

  8. L’étude Ademe « Vers l’autonomie énergétique dans les ZNI en 2030 » identifie la fermeture de la centrale EDF PEI en recourant davantage aux ENR. Pourquoi la PPE ne reprend pas ce scénario ?

L’étude de l’Ademe vise à éclairer les décideurs sur certaines conditions de réalisation de l’objectif d’autonomie énergétique dans les zones non-interconnectées.

Elle explicite cependant en p. 8 que « les résultats ne peuvent prétendre […] à définir la politique énergétique du territoire. ». En effet, l’étude de l’Ademe ne présente pas un scénario utilisable pour un exercice de programmation à 10 ans, avec notamment une application partielle du cadre réglementaire et une prise en compte partielle des impacts environnementaux. Par ailleurs, les scénarios ne sont pas établis en lien avec les porteurs de projets, et ne s’appuient pas sur le bilan prévisionnel de l’équilibre offre/demande établi par le gestionnaire du système électrique, comme c’est prévu par la loi pour la PPE.

Il faut cependant souligner que les principes qui ont guidé l’élaboration de la PPE sont en cohérence avec les conclusions de l’étude de l’Ademe :

  • la nécessité de très gros efforts de maîtrise de la demande d’énergie, y compris sur la mobilité ;
  • la nécessité de développement massif de la biomasse et du PV ;
  • associés à de très grandes capacités de stockage.

Ainsi, à l’échelle de la PPE, toutes les opportunités concrètes et opérationnelles pour le territoire, permettant de progresser sur la trajectoire de l’autonomie énergétique et de s’extraire de la consommation d’énergie fossile ont été saisies.

  9. Comment la PPE pourra-t-elle tenir des objectifs de développements des énergies renouvelables et des objectifs de maîtrise de la demande d’énergie aussi ambitieux ?

La PPE est un document de programmation :

  • La PPE identifie les dispositifs, notamment financiers, pour permettre l’atteinte des objectifs visés. En premier lieu, il s’agit des dispositifs visant à soutenir la maîtrise de l’énergie comme le Cadre Territorial de Compensation ou Ma Prime Rénov’. D’autres financements permettent de soutenir des énergies renouvelables comme les programmes opérationnels européens.
  • Par ailleurs, la PPE permet à la Commission de Régulation de l’Énergie (CRE) de lancer des appels d’offres pour la réalisation de centrales photovoltaïques.
  • Enfin, l’organisation locale de la Gouvernance de l’Énergie suit la mise en œuvre de la PPE et coordonne les actions des acteurs du territoire.

  10. Quels sont les leviers d’action pour maîtriser la demande en énergie et assurer le respect des objectifs de la PPE associés ?

La PPE, dans les paragraphes B.2.1 à B.2.4, cite les principales actions recensées pour atteindre les objectifs de maîtrises de l’énergie. D’autres actions sont précisées dans la réponse à la recommandation de l’AE n° 2.
La mise en œuvre de ces actions s’appuie notamment sur des dispositifs financiers, tels que le Cadre Territorial de Compensation1 (présenté en annexe) et les certificats d’économies d’énergie, décrits dans l’évaluation économique et sociale de la PPE.