Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner article  desabonner article
Prévention des risques et des nuisances

2011 - Fortes pluies (28 au 31 janvier 2011)

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 27 août 2014



Après avoir connu une longue période très sèche, La Réunion a été intéressée par un flux de
Nord à Nord-Ouest d’air chaud et très humide amenant de l’instabilité dans notre secteur.
(cf. Rapport Météo France).

  Observations pluviométriques

Les pluies ont débuté le vendredi 28 janvier 2011 en milieu d’après-midi, engendrées par des masses nuageuses instables circulant autour d’un minimum dépressionnaire situé à une centaine de kilomètres de nos côtes.

A 16h, Météo France a émis un bulletin de vigilance « Fortes pluies » sur les zones 1, 2 et 5,
cependant aucun des seuils pluviométriques (cumul de pluie sur 3h, période de retour 2 ans) ont été dépassés sur les postes du réseau CVH.

Les pluies ont persisté au cours de la nuit du vendredi au samedi en prenant par endroit un
caractère orageux, sur une ligne allant de St Paul à Ste Suzanne en passant par St Denis. La
vigilance « Fortes pluies » a été reconduite jusqu’au samedi 29 janvier 17h00 sur les zones 1, 2 et 5, le Sud restant épargné par ces intempéries.

Le samedi 29 janvier à 13h10, les seuils de pluie d’une période de retour de 2 ans ont été
dépassés sur les cumuls de pluies de 3 heures, sur 3 pluviomètres du réseau CVH :
- Plaine des Fougères (Ste Marie) : 108 mm (seuil étant de 98 mm)
- Colorado (St Denis) : 83 mm (seuil étant de 81 mm)
- Montauban (St Denis) : 120 mm (seuil étant de 87 mm et 117 mm pour une période de retour de 5 ans)
- et un pluviomètre hors réseau CVH : La Possession : 79 mm

Le dimanche 30 janvier, des bandes nuageuses générées par le minimum dépressionnaire qui se décale vers le Sud/Sud-Ouest, provoquent des pluies plus intenses sur la partie Est de l’île.

Le lundi 31 janvier, le minimum s’évacue vers le Sud entraînant une amélioration progressive du temps.

Les données pluviométriques enregistrées au cours de cet épisode pluvieux, font apparaître
des pluies très intenses sur les 3 zones concernées par la vigilance « Fortes pluies ».

Dans les secteurs St Paul, St Denis et St Suzanne, l’événement se caractérise par deux pics
de précipitations (cumuls sur 3h), le plus important entre 13h et 18h le samedi 29, puis un
second autour de 14h le dimanche 30 janvier.

Dans le secteur Est (St Benoit, Ste Rose) les cumuls maximums ont été atteints dans la nuit de dimanche à lundi entre minuit et 6h du matin.

Sur la totalité de l’événement pluvieux, les cumuls de pluie de période de retour 10ans ont été dépassés sur les secteurs : St Paul, St Denis, Ste Marie, Ste Suzanne et St André.

Ponctuellement, les cumuls 3h de période de retour 10ans ont été atteints sur les secteurs : St Denis, Ste Marie, Ste Suzanne et Ste Rose.

  Observations hydrologiques

La réponse hydrologique des bassins versants concernés a suivi la même évolution générale que celle de la pluviométrie au cours de l’événement, provoquant des pics de crue avec dépassements ponctuels de seuils de période de retour 2 ans, 5 ans, 10 ans, sans toutefois provoquer le débordement des cours d’eau :

  • Secteur Nord / Nord-Est
    Ravine du Butor : seuil décennal atteint le samedi 29 à 17h20
    Rivière des pluies : seuil biennal atteint le samedi 29 à 18h30
    Grande et Petite Rivière St Jean : seuil biennal atteint le samedi 29 entre 14h30 et 15h
  • Secteur Est
    Rivière des Marsouins : seuil quinquennal atteint le dimanche 31 à 6h00
  • Secteur Ouest
    Ravine St Gilles : seuil biennal atteint le samedi 29 à 17h30
    Etang St Paul : 1,79m atteint le samedi 29 à 20h30 et 1,92m le dimanche 31 à 18h00

Une attention particulière a été portée à l’Etang St Paul qui, à partir du samedi 29 à 17h, a dépassé son seuil de pré-alerte. Deux heures plus tard, le seuil d’ouverture du cordon dunaire a été atteint. L’accalmie des précipitations durant la nuit associée à la houle n’a permis au niveau de retomber qu’à 1,34m, suivi d’une nouvelle montée du niveau de l’étang suite à la reprise de l’intensité des pluies dans l’après midi du dimanche. Le seuil d’ouverture du cordon a été à nouveau dépassé dimanche à 18h (hauteur mesurée = 1,92m). Le retour à la normal du niveau de l’Etang s’est effectué mardi matin.

La montée du niveau de l’Etang au-delà du seuil d’ouverture du cordon dunaire a entraîné des débordements localisés dans la zone périphérique.

  Conclusion

De manière générale, du fait du temps de réaction très court des bassins versants, la réponse hydrologique observée a été rapide, les cours d’eau réagissant en fonction des précipitations ou accalmies rencontrées tout au long de l’épisode pluvieux.

La période d’accalmie observée entre les deux pics de précipitations a favorisé une décrue rapide des cours d’eau, permettant d’éviter les risques de débordements malgré les cumuls de pluie extrêmement élevés rencontrés sur la totalité de l’événement.
Il n’a pas été constaté de phénomène d’inondation par débordement de cours d’eau. La seule élévation significative du niveau de l’eau a été constatée sur l’Etang St Paul (commune de St Paul) sans pour autant pouvoir être qualifiée d’exceptionnelle.